Maxime de Rostolan est diplômé de l’Ecole nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques (Ensiacet) d’où il sort, en 2004, spécialiste de l’eau et sensibilisé « aux questions écologiques ». Durant les 3 années qui suivent, Maxime se lance, avec deux amis, dans un « tour du monde de l’eau » pour sensibiliser les élèves aux problématiques liées à l’eau. Depuis, c’est dans la microferme expérimentale qu’il pilote, près de Tours, que cet homme de 35 ans veut prouver que l’agroécologie est plus rentable que l’agriculture conventionnelle. Découvrez un parcours et une expérience qui bouleversent toutes les idées reçues.

Photo Laetitia Striffling